André Gide et les siens

Exposition photographique

L'histoire commence dans le salon du poète Francis Vielé-Griffin, en 1899, lorsque le jeune auteur de « Paludes », André Gide, rencontre le peintre Théo van Rysselberghe et sa femme Maria. C'est le début d'une grande et belle amitié, qui trouvera un prolongement familial quand André et Elisabeth van Rysselberghe, fille de Théo et Maria, choisiront de donner naissance à un enfant, hors de toute union officielle. Leur fille, Catherine, naît le 18 avril 1923. L'identité de son père n'est connue que de grand-mère Maria, la « Petite Dame », le témoin privilégié de ce « climat » familial somme toute si cher à l'auteur des « Nourritures terrestres » (cf. Cahiers de la petite dame).

Cette exposition, conçue par Jean-Pierre Prévost avec l'aide précieuse de Catherine Gide et Peter Schnyder, trace ainsi les contours étendus, mais choisis, de cette singulière famille. Voici les lieux aimés (e.a. le Château de Colpach, Dudelange et la Messuguière à Cabris) et des figures amies (e.a. les Mayrisch - de Saint-Hubert et Viénot), des souvenirs de voyages (e.a. au Grand-Duché) et des rencontres multiples.

Organisé par l'IPW en collaboration avec le Cercle des Amis de Colpach et le CCRN.