Bâtiment Robert Bruch

Small Overview
  •  

Bâtiment Robert Bruch

On accède au  bâtiment Robert Bruch, ancien hôpital militaire, érigé entre 1863 et 1866, soit par le parvis, soit par la route de Trèves qu’il longe. Son surnom « le Criminel » remonte au passé carcéral de l’abbaye. Jadis les criminels les plus dangereux y étaient emprisonnés. Aujourd’hui, le bâtiment, qui porte le nom du célèbre philologue et dialectologue luxembourgeois Robert Bruch, qui fut incarcéré dans ce lieu pendant l’occupation nazie, héberge la direction et le département culturel du CCRN, l’institut culturel franco-germano-luxembourgeois Pierre Werner (IPW, www.ipw.lu), l'institut culturel de la BEI (http://institute.eib.org) et l’Institut Européen des Itinéraires Culturels du Conseil de l’Europe (IEIC, www.culture-routes.lu). Il abrite également des ateliers, des studios et des duplex réservés aux artistes en résidence ou de passage. A noter que ce bâtiment d’apparence si austère et massive revêt pourtant un caractère architectural admirable avec les pierres apparentes des murs, les arcs des plafonds du troisième étage et les matériaux  (acier, verre) de sa restauration.